Dernières nouvelles > Décès de Mirela Bolentiru

Décès de Mirela Bolentiru

affiché le 26 juin 2020

C’est avec beaucoup de chagrin que nous vous annonçons le décès de Mirela Bolentiru, notre chère amie et collègue, qui nous a quittés le mercredi 24 juin après une lutte acharnée contre le cancer. Elle avait 56 ans.

Miscellaneous/Mirela_Montage_2_FR.jpg

Son fils Cosmin, surnommé affectueusement « Cosmie », était le grand amour de la vie de Mirela. L’ACPIR et ses membres étaient pour elle une seconde famille.

Née à Galati, en Roumanie, Mirela a servi dans les forces armées de son pays. Elle a obtenu sa maîtrise en génie mécanique e en 1987, puis a immigré au Canada. En 1999, elle est entrée à l’ACPIR comme adjointe de direction auprès de Norm Kondo, président de l’Association à l’époque. Avide de connaissances, Mirela a obtenu la certification de cadre d’association émérite de la Société canadienne des directeurs d’association alors qu’elle travaillait à l’ACPIR. Extrêmement fière de ce titre, elle a mis en pratique les compétences acquises pour améliorer sa contribution à l’Association et le service aux membres.

Mirela a travaillé 14 ans à l’ACPIR. Même au cours de la brève période où elle avait quitté l’Association, il lui arrivait fréquemment de rendre visite au personnel et de demander des nouvelles des membres. À son retour à l’ACPIR en 2017, elle a été affectée aux Programmes d’éducation pendant un an avant de retourner travailler directement avec les membres aux Services aux membres, ce qui était sa grande passion.

Tous les jours, Mirela arrivait au bureau en affichant un gros sourire et elle exprimait souvent sa joie de travailler à l’ACPIR. Elle était toujours prête à aider un membre de l’équipe. Notre regrettée collègue savait s’amuser et adorait danser et sortir avec ses amis. Elle avait un style très personnel et aimait la vie, autant qu’elle aimait ses chapeaux légendaires. Mirela voyait toujours le meilleur chez les gens. En pleine lutte contre le cancer, elle se souciait toujours du bien-être des autres. Elle a toujours conservé son sens de l’humour, même pendant les périodes de chimiothérapie. Durant sa maladie, trois éléments la motivaient à continuer : sa foi, son fils, et son retour au travail à l’ACPIR.

Nous tenions à ce que vous sachiez toute l’importance que vous aviez à ses yeux en tant que membres de l’ACPIR. Cette femme extraordinaire, qui adorait son travail, était comblée de joie par ses interactions quotidiennes avec vous.

Mirela était une personne attentionnée, réfléchie et aimée de tous. Cette amie nous manquera à tous, mais elle restera à jamais dans le cœur de ceux qui ont eu le privilège de la côtoyer.

L’ACPIR fera un don en son honneur à la Société canadienne du cancer. Au lieu de fleurs, la famille de Mirela a demandé que des dons soient faits en mémoire de Mirela à une organisation canadienne du cancer de son choix. Le lien suivant comprend une liste de ces organisations: https://survivornet.ca/cancer-type/all-cancers/canadian-cancer-organizations/

Que Mirela repose en paix… elle le mérite largement.


 Message de Mark Rosen, Président du comité éxécutif.

J'ai été profondément attristé d'apprendre le décès de notre collègue de l'ACPIR, Mirela Bolentiru, à la suite d'une vaillante bataille contre le cancer. Avec une carrière s'étalant sur plus de quatorze ans à l'ACPIR, bon nombre d'entre nous ont eu le plaisir de faire l'expérience de son professionnalisme et de son engagement passionné envers les membres de l'ACPIR. Sa chaleur et son charme étaient contagieux et son véritable souci des membres a été grandement apprécié par nous tous.

Au nom du conseil et les membres de l'ACPIR, nos pensées vont au fils de Mirela, Cosmin, à sa famille et à ses amis. Nos pensées vont également à l'équipe de l'ACPIR qui a perdu un collègue et amie très apprécié et très aimée. L'ACPIR fera un don à la Société canadienne du cancer à la mémoire de Mirela. Nous attendons toujours plus de détails de la part de la famille et nous vous indiquerons où vous pouvez envoyer vos condoléances si vous le souhaitez.


 Message de Norm Kondo, ancien président de l'ACPIR

Aujourd’hui, je pleure la perte de Mirela Bolentiru, qui était une collègue fort appréciée à l’ACPIR.

Il y a 21 ans, alors que je faisais passer des entrevues pour un poste d’adjointe de direction, je venais tout juste de parler avec une Roumaine qui était au Canada depuis deux ans et qui se plaignait de la difficulté d’obtenir un emploi parce qu’elle n’avait pas d’expérience ici. Mirela était la candidate suivante à interviewer. Titulaire d’une maîtrise en génie mécanique, elle était au pays depuis six semaines et travaillait déjà comme opératrice de perforatrice de cartes. La décision de lui offrir l’emploi a été très facile à prendre.

Mirela était loyale, brillante, dévouée et travaillante. Plus d’une fois, elle est allée porter des enveloppes aux bureaux de FedEx vers 23 h afin que les membres du conseil d’administration reçoivent leurs documents à temps. En outre, elle était une excellente réviseure et connaissait parfaitement les règlements administratifs.

Notre regrettée collègue, qui avait une soif de connaissance intarissable, a obtenu la désignation de cadre d’association émérite (CAE). Après son départ de l’ACPIR, Mirela m’appelait pour me parler de ses entrevues d’embauche. Elle répondait de façon magistrale aux questions qui lui étaient posées.

Mirela y est pour beaucoup dans le succès de l’Association. Que vous ayez eu ou non le plaisir de la connaître, prenez quelques instants pour dire « merci Mirela ».